Informatique et bulle boursière

Pour Matel PC Market, l’évolution a failli être similaire. Vendue à 370 DH sur le marché primaire, le titre atteindra un pic de 749 DH quelques jours seulement après son introduction, soit plus de 100% de hausse. Juste après cette hausse due à l’euphorie des introductions, ce sera la période des vaches maigres. Le titre s’inscrira en recul jusqu’à 402 DH. Ce n’est qu’au cours du dernier mois que l’action Matel a renoué avec la croissance. Il ne faudrait d’ailleurs pas s’en réjouir outre mesure, puisque le total des gains ne dépasse pas 7% par rapport à son plus bas niveau. La seule des actions du secteur ayant une évolution légèrement différente est peut  être Distrisoft. En effet, son cours actuel de 860 DH est de loin supérieur au prix d’introduction de 595 DH. Distrisoft affiche ainsi une croissance de 44%.

Mais la question se pose alors de savoir pourquoi le secteur de l’informatique est le seul à ne pas bénéficier de la bulle sur la bourse de Casablanca. Il y a sans doute une explication logique à cela. La distribution de matériel informatique est l’une des activités dont la marge est la plus faible. Les fournisseurs de services devaient avoir plus de marge de manoeuvre, mais cela ne semble pas être le cas d’Involys.

En effet, cette entreprise, la seule à côté de Microdata ayant un cours inférieur à son prix, ne semble pas avoir une activité très rentable. Au terme du premier semestre de l’année dernière, la société présente un chiffre d’affaires de 11,8 millions de DH contre 12,3 une année auparavant, soit une baisse de 4%. Ce sont les immobilisations produites par l’entreprise pour elle même qui permettent de sauver légèrement la situation. Elles portent en partie les produits d’exploitation à 13 millions de DH, en progression de 26%. Malheureusement, cela n’a pas été accompagné d’une maîtrise des charges. Au final, l’entreprise a continué d’afficher une perte de 2,4 millions de DH pour le même premier semestre. L’entreprise promet de recouvrer la croissance. Cela devrait probablement relancer le cours de l’action, mais les investisseurs semblent attendre les réalisations de toute l’année pour être fixés. En tout cas, au vu de ces réalisations, il n’est pas étonnant que le titre Involys ne s’échange pas à plus de 288 DH.

Corrélation entre succès boursier et performances

Matel PC Market a eu un meilleur sort à la bourse qu’Involys et c’est probablement lié à ses performances. En effet, évoluant dans un marché en forte croissance et capitalisant sur la diversification de son portefeuille produits, son chiffre d’affaires semestriel s’élève à 471,2 millions de DH, en hausse de 156,5% comparativement à fin juin 2006. Cela a en tout cas permis de dégager un résultat de 15,3 millions de DH, représentant une marge nette de 3,2% en amélioration d’un point de pourcentage.

Matel s’en sort mieux qu’Involys, mais moins bien que Distrisoft sur le plan de la rentabilité. En effet, Distrisoft présente une marge nette de 5,4% qu’il promet même de porter à 5,9% sur toute l’année 2007. Son résultat net, qui devrait s’approcher de 30 millions de DH sur toute l’année 2007, est aussi un autre argument qui milite pour la poursuite de la croissance de l’action Distrisoft.

Si l’on s’en tient à ces différentes observations, l’action Microdata devrait se redresser à la faveur des résultats à venir. Cette société présente l’une des meilleures rentabilités du secteur, avec une marge nette de plus de 10%. L’entreprise profite également de la forte croissance du secteur avec un chiffre d’affaires qui progresse à deux chiffres. L’évolution de Microdata pourrait bien ressembler à celle de Distrisoft au vu des similarités dans les principaux indicateurs des deux entreprises. Dans ce cas, les investisseurs gagneraient à renforcer l’action dans les portefeuilles.